Offres
Offres

Lettre de pro­tec­tion contre les muti­la­tions géni­tales féminines

Les muti­la­tions géni­tales fémi­nines consti­tuent un crime et une grave vio­la­tion des droits de l’homme, avec des consé­quences phy­siques et psy­cho­lo­giques graves tout au long de la vie pour les filles et les femmes concernées.

La lettre de pro­tec­tion du gou­ver­ne­ment fédé­ral four­nit des infor­ma­tions et un sou­tien aux vic­times potentielles.

Qu’est-ce que les muti­la­tions géni­tales fémi­nines et quels sont les risques ?

Dans le cas des muti­la­tions géni­tales fémi­nines (éga­le­ment appe­lées MGF), les organes géni­taux externes sont par­tiel­le­ment ou tota­le­ment enle­vés sans rai­son médi­cale. Cette opé­ra­tion est géné­ra­le­ment réa­li­sée sans anes­thé­sie et dans des condi­tions peu hygié­niques. Dans la forme la plus grave, l’en­trée du vagin est presque entiè­re­ment cou­sue. Les consé­quences phy­siques et psy­cho­lo­giques pour les femmes et les jeunes filles concer­nées sont graves. Lorsque des muti­la­tions géni­tales fémi­nines sont pra­ti­quées, des décès peuvent éga­le­ment sur­ve­nir direc­te­ment en rai­son d’une perte de sang exces­sive ou d’une infec­tion grave.

Quelles sont les sanc­tions et les consé­quences des muti­la­tions géni­tales féminines ?

Les muti­la­tions géni­tales fémi­nines consti­tuent un crime pas­sible d’une peine d’empri­son­ne­ment pou­vant aller jus­qu’à 15 ans (article 226a du code pénal alle­mand – StGB). Il est éga­le­ment punis­sable s’il est com­mis à l’é­tran­ger et que l’au­teur est alle­mand. Les muti­la­tions géni­tales pra­ti­quées à l’é­tran­ger sont éga­le­ment punis­sables si la fille ou la femme sur laquelle la muti­la­tion est pra­ti­quée est alle­mande ou a son lieu de rési­dence ou son centre de vie en Alle­magne. Toute per­sonne qui pra­tique elle-même une muti­la­tion géni­tale fémi­nine ou qui aide une autre per­sonne à le faire peut faire l’ob­jet de pour­suites judi­ciaires. Les parents peuvent être pour­sui­vis s’ils ne pro­tègent pas leurs filles des muti­la­tions géni­tales fémi­nines en Alle­magne ou à l’étranger.

Les consé­quences sont éga­le­ment consi­dé­rables en dehors du droit pénal. Lesres­sor­tis­sants étran­gers qui reviennent en Alle­magne après avoir pra­ti­qué des muti­la­tions géni­tales fémi­nines, aidé d’autres per­sonnes à le faire ou n’a­voir pas pro­té­gé leurs filles peuvent se voir refu­ser l’en­trée en Alle­magne ou voir leur per­mis de séjour expi­rer.

Lettre de pro­tec­tion contre les muti­la­tions géni­tales féminines

La lettre de pro­tec­tion contre les muti­la­tions géni­tales fémi­nines four­nit des infor­ma­tions sur la res­pon­sa­bi­li­té pénale des muti­la­tions géni­tales fémi­nines – même si elles sont pra­ti­quées à l’é­tran­ger – et sur la perte éven­tuelle du per­mis de séjour. Il est prin­ci­pa­le­ment des­ti­né à pro­té­ger contre les muti­la­tions géni­tales fémi­nines dans les pays d’o­ri­gine pen­dant les périodes de vacances et peut être por­té sur le passeport.
Télé­char­ger la lettre de pro­tec­tion contre les muti­la­tions géni­tales féminines

Êtes-vous concerné(e) par l’E/MGF ou connais­sez-vous quel­qu’un qui a besoin d’aide et de conseils ?

Vous pou­vez alors nous contac­ter par télé­phone pen­dant nos heures d’ou­ver­ture (du lun­di au jeu­di – de 10h00 à 15h00) ou via notre 
for­mu­laire de contact
.
Pour un accès plus rapide et plus aisé, veuillez indi­quer votre numé­ro de télé­phone (facul­ta­tif).

Group cible: Tous
Cet évènement est gratuit
FGM/C – Zen­trale Anlauf­stelle Baden-Württemberg
,

Organisateur